Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : enviedepaille
  • : Le mariage de quatre éléments (bois, paille, chaux et terre) dans la construction de notre maison dans le pas de calais... De l'idée à l'emménagement ...
  • Contact

mise en garde

 

Ce blog est un retour d'expérience d'un couple d'amateur sur la construction de leur maison et bien entendu n'engage que nous sur les techniques et moyens utilisés.

 

Bonne lecture à tous

pour nous joindre

chantier@famille-bourgain.fr

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:27
Un souci avec notre connection... puis quelques jours de break ... ouf !
comme le temps file trop vite !

Par où commencer ?
Nous avons décidé début janvier qu'il était grand temps de couvrir le toit, car comme vous pouvez vous en doutez les bâches commencent sérieusement à souffrir malgrè les nombreux rafistolages -))

P2200088.JPG
Bon, ce qu'il faut préciser, c'est que nous avons décidé d'isoler en ballots de paille également la toiture.
 Pourquoi ?
Tout simplement parce que c'est ce qui nous paraissait être le moins cher.  Puisque nous utilisions la paille pour les murs pourquoi pas de même pour le toit ? Et c'est ce qui explique le dimensionnement  de la charpente.
Steve avait pu voir la maison d'un couple d'autoconstructeur sur nieurlet qui avait isolé de la sorte.
Par contre, nous voulions garder les chevrons apparents pour une question d'esthétique.

Dans un premier temps, nous avons coupé la volige (finie ce soir -)) en chataigner. Si le douglas m'a surpris pas sa jolie couleur rosée, le chataigner m'a enchanté par son odeur , même si elle ne plait pas aux araignées !
Nous avons réussi à l'obtenir à un très bon prix (17,50 euros /m2 en 16mm, rabotée mi-bois). Par contre les planches livrées étaient de dimensions différentes (ce qui explique le prix). Aussi, Il  a fallu les recouper pour qu'elle arrive à mi-chevron.

P3030002.JPG
La grosse difficulté (car il y en a toujours une sinon c'est pas drôle-) c'est que le chataigner (tout comme la paille n'apprécie pas l'eau du tout) à cause de son tanin. Donc une fois sur le toit il faut à nouveau protéger. grr !

Une petite photo  de ce que cela donne une fois posée
P3030003-copie-1.JPG

Bon, allez j'avoue : c'est le seul côté qu'on ait fait. Mais ça viendra.Il faut préciser que pour avoir cette superposition, Steve a du s'appuyer de tout son poids sur chaque planche avant de clouer. Même si on sait que le bois travaillera et que dès la fin de l'hiver prochain, nous aurons de jolies lignes entre chaque planche, nous avons limité au maximum.

Et comme chez nous rien ne se perd, mon ptit boy s'éclate avec les restes de nos découpes pour construire des châteaux.

P2070014.JPG
nous avons passé commande à la scierie Lafonte d'Aix en Issart (la plus proche de chez nous)  de planches en douglas. Nous remercions par ailleurs la scierie qui nous a fait un bon prix, et qui par ailleurs nous permet de nous fournir en sciure pour le mortier et les toilettes sèches -))
Nous avons assemblé 2 planches reliées par des connecteurs de charpente métallique pour bloquer les ballots de paille et tenir ainsi le double chevronnage. J'en profite pour remercier les 2 beaux frères pour nous avoir aider à planter les quelques 12000 clous (et y a pas d'erreur de 0).

Ci dessous les planches qui attendent d'être installées sur le toit.

P2070004


Partager cet article

Repost 0

commentaires