Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : enviedepaille
  • : Le mariage de quatre éléments (bois, paille, chaux et terre) dans la construction de notre maison dans le pas de calais... De l'idée à l'emménagement ...
  • Contact

mise en garde

 

Ce blog est un retour d'expérience d'un couple d'amateur sur la construction de leur maison et bien entendu n'engage que nous sur les techniques et moyens utilisés.

 

Bonne lecture à tous

pour nous joindre

chantier@famille-bourgain.fr

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

/ / /
  • faire autrement ?
  • - Faire une maison en L (complexité de la toiture, d'étanchéité...) avec 2 pentes différentes. Pour la pose du coyaux dans les angles...pas très rigolot...
  • - D'avoir fait un couloir pour insérer les ballots un peu juste
  • -  D'avoir sous estimé le temps du coulage (en fait un peu tous les postes de travail-). Surtout les temps de bâchages, débâchages, manutentions diverses...
  • - Ne pas avoir commandé suffisamment d'embouts (surtout lorsque l'on choisi des vis à empreintes carrés et que l'on en trouve pas chez n'importe quel revendeur
  • - Ne pas avoir commandé des planches de coffrage plus grandes (30 cm c'est un peu juste et cela nécessite maintenant d'en surperposer plusieurs ce qui nous fait perdre du temps (+ de vis...)
  • - Ne pas avoir fait le toit avant les murs (même si sur ce coup là je ne suis pas d'accord parce qu'en terme de temps pour le coulage je pense que l'on aurait pas été dans les temps)
  • - Avoir perdu 3 jours pour bâcher intégralement la maison dès la mise en place des gites (effet voile) avec du vent (ça peut faire sourire mais quand on sait qu'il va pleuvoir, on s'en fout, on essaie...
  • - Avoir perdu 5 jours à faire sécher les ballots mouillés(donc les sortir et les rentrer) , (ou plutôt ne pas les avoir suffissament protégés)
  • - Ne pas avoir coupé de suite la bande d'arase au pourtour extérieur de la maison (ce qui fait que beaucoup d'eau y sont tombés et qu'une partie sans aucun doute s'est infiltré entre 2...)
  • - Avoir oublié les clefs de voiture dans le coffre avec toutes les portes barrées et pour ne pas faire les choses à moitié avec les clefs de maison, téléphone à l'interieur... (bilan 2 heures perdues pendant lesquelles nous avons joué au apprenti cambrioleur -))... Promis, je ne l'ferais plus...-)) Enfin on dit jamais 2 sans 3...
  • - Penser en faisant le plan que plus c'est grand, plus il faut de matériaux (vis, clous, planches , paille...) et que donc plus de temps. Cela parait très évident. Mais bien souvent lorsque l'on fait les plans, ce n'est pas quelque chose à laquelle on pense. On pense où est ce que je vais mettre tel ou tel meuble... mais pour ce qui est du temps de mise en oeuvre... -))
  • -Contreventer un maximum avant la pose de la charpente -))
  • - Bien lire les notices de mise en oeuvre et surtout les avoir sous les yeux au moment de la mise en oeuvre... (un peu comme lorsque l'on prépare un nouveau plat-)
  • - ne pas agrapher l'intégralité du pare pluie mais que la partie supérieure (celle qui sera recouverte par celle du dessus).
  • - dans notre empressement, avoir commandé et pris de suite une bonne partie des sacs de ciment (alors qu'ils ont une date d'utilisation limitée à J+3mois
  • - la chaux ça brûle !!!
  • - ne pas avoir au moment de l'étalement des terres calculé le niveau des bassins de la phytoépuration, ou plutôt le niveau vis à vis du niveau de la maison
  • bien choisir les roseaux (voir article)
  • penser au moment de la dépose des planches de coffrage à destructurer le mortier, c'est rapide avec le bord de la truelle lorsque le mortier est frais . 1 à 2 ans après ce n'est plus la même chanson : pour que l'enduit tienne au mur, il ne faut pas que la surface soit lisse
  • l'utilisation de la toile de jute n'est peut être pas la meilleure solution, nous verrons cela à moyen terme
  • protéger les bois extérieurs avec de la bâche en gros plastique et non pas de la bache pour peinture cela évite l'effet "floc" à la projection (bilan 2 heures de perdu)

 

 






Ce qui est bien
 
- S'être outillé progressivement depuis la mise en place du projet (scie à onglet, visseuse à choc, échaffaudages, bétonnière, rabot, cloueur...)
- S'être documenté
- Avoir attendu (même si ce n'est pas de notre fait -) que les enfants soient plus grands et pouvoir se décharger sur mamy certains mercredis, une partie des vacances et sur marraine certains week-end -))
- Avoir investi dans une remorque (même si ce n'était pas son utilité première)
- Avoir gardé des congés (même si ça a ses limites)
- notre maçon, notre terrassier et pour le moment le charpentier (même si nous avons passé du temps pour obtenir les devis et faire notre choix)
- le prêt de certains matériaux et outils
- L'aide et les encouragements de certains proches
- Avoir pu s'arrranger avec notre voisine pour le stockage de la paille,  du bois  et utilisation de l'électricité et de l'eau
- Avoir été sur un chantier avant de démarrer le notre (histoire de ne pas compètement  paniquée au démarrage du notre-)
- Avoir participé à un stage approche paille
- Avoir fait les plans sous sketchup - merci Steve - (pour celle qui comme moi ne comprend rien au plan, le fait de voir en 3 d, ça change tout-)
- le soleil de cet été et notre été indien (ben oui même dans le nord)
- les déversoirs autonomes individuels (c'est bien dit!)

- le fil à plomb et les serres joint (indispensable) et des bâches !

- Avoir prévu un pied à terre sur le terrain ce qui permet de gagner du temps  ; d' éviter de cumuler loyer et frais intercallaires trop longtemps ; réagir vite en cas d'orages non prévu (même à 5h du mat...-)

- les coups de main (même imprévus) 

- partir quelques jours très loin pour prendre vraiment un peu de repos,même si sur lechemin de l'aller et du retour, on fait mentalement la liste de tout ce qu'on aurait pu faire...

-la plomberie en pvc , même si cela n'est pas écolo, c'est beaucoup plus facile à mettre en place que du cuivre ...

Partager cette page

Repost 0
Published by