Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : enviedepaille
  • : Le mariage de quatre éléments (bois, paille, chaux et terre) dans la construction de notre maison dans le pas de calais... De l'idée à l'emménagement ...
  • Contact

mise en garde

 

Ce blog est un retour d'expérience d'un couple d'amateur sur la construction de leur maison et bien entendu n'engage que nous sur les techniques et moyens utilisés.

 

Bonne lecture à tous

pour nous joindre

chantier@famille-bourgain.fr

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 20:50

 

Lorsque la nature vient nous faire un clin d'oeil,

du bout du jardin, regarder ...

apprécier la beauté,

 

P1010169.JPG

 

Un instant de tranquilité

                                                                         bien vite troublé,

 

P1010170.JPG

 

notre chien emporté dans une course effreinée

les aura t'il rattrapés ???

P1010171.JPG

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans la faune
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 21:33

Bon, la mauvaise nouvelle est que nous n'avons pas terminé de protéger le mur est. En même temps, c'est celui le moins exposé au vent. Donc, nous remettons cela au printemps 2012 ! Qui a dit qu'il fallait planifier un chantier ????

La bonne nouvelle, c'est que l'électricité avance doucement mais surement. En même temps, il est des échéances que l'on ne peut repousser éternellement : Contact avec EDF : Le compteur de chantier est limité à 12 mois. Donc, il  faut désormais mettre le turbo en croisant les doigts pour qu'il n'y ai pas de contre visite -((.

Pour la visite du consuel, Steve a commencé à monter un  mur de pierre qui séparera nos toilettes de notre futur salon. Face aux nombreuses propositions qui nous ont été faites...-)), nous avons opté pour des pierres de grés de Pernes en Artois vendues à la carrière de reclinghem (au lieu dit la Malfiance, les amateurs du temps jadis reconnaitront-)).

La couleur difficile à définir : un peu orangé, rosé, violet.

P1010006

 Le coût environ 65 euros à la tonne.Le rendu est  assez sympa, par contre c'est  long à la mise en oeuvre puisque Steve monte une rangée par jour -((.

Le plus compliqué : choisir les pierres de tailles différentes pour qu'elles s'intégrent au mieux en répartissant petites et grandes. Steve tend un fil de part et d'autre pour que le mur soit droit. Des clous également sont plantés dans le jointage afin que le mur soit ancré au côté.

P1010050.JPG

P1010058.JPG

A 2 rangées près, voici son état d'avancement à ce jour. Il y reviendra après la visite du consuel .... L'urgence était d'y intégrer les prises et câbles.

P1010063.JPG

Un jointage à base de chaux consolidera celui en place. Le rendu sur la photo n'est pas génial puisque les pierres venaient d'être nettoyées, en séchant la couleur est plus uniforme.

Revenons à l'électricité : comme nous avions acheté des bobines de 3G1.5, et que nous ne voulions pas repasser une gaine de fil noire, nous avons décidé de mettre en place de la gaine thermorétractable  afin de différencier la phase orange de la phase coupée qui va de la lampe à l'interrupteur afin de respecter les règles de l'art - pas imposé à priori par la norme.

Une photo pour que cela soit plus clair et toujours d'autres dans l'album électricité.

P1010076.JPG

si on m'avait dit que l'on aurait besoin du sèche cheveux pour l'électricité...!

Prochaine étape après l'électricité, un indice : bain de boue à volonté -))) !!!

allez un second : la paille est de retour...

Les personnes  qui ont trouvées et qui seraient interessées et disponibles les 8 ou 10 novembre peuvent nous contacter.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans électricité
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 07:35

Nous avons profité des congés pour démarrer la mise en place des enduits extérieurs.

Pourquoi maintenant ? Il est temps car cela fait déjà presque 2 ans que la toile de jute est placée : elle commence par endroit à montrer des traces d'usure. De plus, malgré nos débords de toit importants, l'eau a tendance à s'infiltrer le long des montants en bois. Enfin les conditions climatiques actuelles (peu de soleil et peu de vent) et température moyenne nous le permettaient. Sur ce coup là, nous avons de la chance...

Mais avant la mise en place comme toujours, il faut préparer les murs sinon c'est trop facile...

Nous avons dans un premier temps destructuré notre mur trop lisse avec une disqueuse pour que l'enduit puisse tenir.

P8150092.JPG

 

 

P8150100.JPG

Puis, nous avons découpé des planches de nergalto (environ 5euros du m2) toujours à l'aide de la disqueuse. Steve les a cloué autour des fenêtres avec des crampillons galvanisés, au coin de la maison et sur le poutour haut et le bas de afin que l'enduit adhère au mieux. Nous devrons en recommander car la quantité prévue est insuffisante : nous n'avions pas pensé à l'intérieur de la maison-))

P6030262-copie-1.JPG

 

Enfin, nous avons protégé nos fenêtres et bois. Alors là, quelques ratés... La meilleure solution que nous ayons trouvée : de la bâche agricole qui ne se déchire pas sous le poids de l'enduit  -))

Ensuite le collant sur l'alu pas  facile à enlever lorsque celui-ci a fondu au soleil et est resté en place plusieurs jours. J'ai bien essayé l'huile, vinaigre, l'alcool, acétone ... il s'agissait de trouver un produit qui n'enlève pas la couleur tout en enlevant facilement la colle... Merci beau papa, pour son produit miracle.

Ensuite, nous avons repris le niveau au fil à plomb et cordeau afin de placer des tasseaux tout en calant. Ceci afin d'obtenir un mur de niveau en rattrapant les écarts. Les tasseaux nous  servent d'appui pour lisser facilement à la règle.

P8200098.JPG

La protection extérieure est faite en 3 couches :

Une première couche d'enduit : le gobetis sur environ 5mm (consistance soupe)

P8080087

 

La deuxième couche beaucoup plus épaisse (2 à 2,5 cm) au minimum 48 h après.  (consistance fromage blanc)

P8080083.JPG

La dernière couche (de finition) 5mm. Nous verrons cela l'année prochaine...-)). Ainsi qu'un badigeon pour un mur totalement blanc.

Pour les recettes utilisées : nous n'avons rien inventé puisque nous avons utilisé la recette du pailleux -)) . je vous conseille à ce propos, d'aller faire un tour sur le forum des compaillons.

P8100054.JPG

Ou en sommes nous à ce jour ? Le mur sud est pratiquement terminé : plus que la deuxième couche sur l'avancée du L.

L'aide du beau frère pour monter les seaux à l'étage et projeter la première couche rapidement nous a facilité le travail -)). Merci Arnaud !!! Bon, y en a une qui n'a pu s'empêcher de soulever un seau de sable mais elle s'est vite fait reprendre à l'ordre...-))

P8180114.JPG

Le mur a fissuré par endroit quelques jours après (surtout à l'endroit de la jute).

Il ne faut pas hésiter à bien mouiller le mur la veille et aussi avant de démarrer.

le mur du nord a reçu la 1ère couche. Nous ferons la deuxième couche bientôt si le temps le permet lorsque nous serons dispo.

P8260111.JPG

Il nous reste le mur "est" : le plus haut et le plus important. Pour la seconde couche, nous louerons une machine à projeter ce qui nous évitera de monter les seaux - quasi impossible par l'extérieur à 2.

 Le rendu est sympa. Les fenêtres prennent toutes leurs valeurs. L'enduit continuera à s'éclaircir et à carbonnater.

P8150105.JPG

Pour d'autres photos, vous pouvez aller faire un tour dans l'album photo protection exterieure.

 

 

 

 

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans enduit à la chaux exterieur
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 08:33

Même si nous nous sommes trompés de roseaux... la mare n'en reste pas moins accueillante-).

Pour ceux qui suivent, il y a environ 3 mois, deux poissons venaient prendre  possession des lieux. Depuis, malgré nos observations quotidiennes, nous ne les avions pas revu. Steve avait même pensé que ceux ci avaient fait le repas de quelques rapaces...

Aussi, il y a 1 mois, lorsqu'il m'avait semblé voir des oeufs, je m'étais dit que les grenouilles avaient fait descendance...

Avec les quelques jours de chaleur (bien relative)... quel ne fut pas notre surprise de voir à la surface nos deux compéres ! remarquez que leur taille a triplé ...  ce qui explique que nous n'ayons plus de moustiques.

P8170091

mais pas seul...

une bonne centaine de petits poissons profitent des lieux. A tel point que l'on se demande si la mare ne va pas être trop petite...

P8170098.JPG

Une photo également de notre ami la grenouille qui parait endormie.

P8170087.JPG

et d'un hérisson qui se promenait également à proximité, mais la rencontre avec notre chien l'a rendu des plus timides !

P8090051.JPG

 

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans la faune
commenter cet article
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 23:24

pour le rez de chaussée -))

Steve a opté pour du PER multicouche pour sa facilité de mise en place. Celui-ci lui semblait être un bon compromis entre le PER et le cuivre.

Il a placé la nourrice d'arrivée dès que le syndicat des eaux de beutin nous a installé l'arrivée d'eau. Puis, la vanne d'arrêt général, ensuite un réducteur de pression à 3 bars, un robinet de purge (pour intervenir en cas de fuite), ainsi qu'une vanne d'arrêt à chaque départ de circuit. Les nourrices sont en laitons arrivée en diamètre 20/27 et sortie en 15/21. Chaque raccordement a été étanchéifié avec de la filasse et pâte (le téflon ne peut pas être mis en place pour l'eau chaude). C'est une solution qui permet le démontage en cas de problème contrairement à la pâte d'étanchéité.

P8080069.JPG

De là, il avait relié des arrivées et sorties provisoires pour la douche, machine à laver et évier.

L'ensemble a été démontable pour les circuits définitifs.

Une photo de l'arrivée définitive des eaux chaude et froide pour les lavabos de la salle de bain.

  P6250336.JPG

 

Quelques indispensables pour la sortie d'évacuation de la machine à laver quelques tubes de sortie de diamètre 40, quelques coudes,  bouchons. Du papier à poncer pour faire adhérer la colle au plastique (ne pas tourner lors de l'assemblage de 2 pièces c'est à dire le tube dans le manchon MF), le crayon de bois pour, dans un premier temps assembler à sec et faire le marquage sur les tubes pour ensuite recoller directement sans avoir à adapter le sens.

P7230010.JPG

Pour arriver au résultat final

P7230012.JPG

 J'en suis très fière  ! -))

La seule difficulté sur ce poste : comme nous habitons la maison, il nous a fallu faire passer les tuyaux (en particulier pour les arrivées d'eau) pratiquement en intégralité le long du plafond et des murs du sous sol et non pas dans la chape.

L'avantage, car il en faut un :  nous avons gainé les arrivées qu' à partir du passage de la dalle et des cloisons.

Le sous sol est maintenant joliment agrémenté d'une multitude de gaines électriques (et ce n'est pas fini),  tuyaux d'évacuation des eaux usées, et conduites d'arrivée d'eau...

P8080068.JPG

Il nous reste encore les tuyaux pour l'aspiration centralisée ainsi que les gaines de ventilation, cables informatique et une partie de l'électricité.

Mais vite ! les congés n'attendent pas ... la suite au prochain article...

 un indice : la bétonnière a redonné de la voix !

 

 

 

 

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans plomberie
commenter cet article
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 22:09

Tout d'abord, je tiens à remercier tout ceux et celles qui ont voté pour nous -))! Sans oublier Didius pour la mise en place du concours. Mais également à féliciter les grands gagnants du concours : un blog chaleureux et un très beau projet mené à son terme !

Nous concernant, l'objectif est atteint puisqu' un peu plus de visites sur ces quelques jours. Ce qui me redonne également un petit coup de booste pour poursuivre l'écriture de ce blog...

Bon, alors pourquoi n'est t'on sûr de rien ???

Pour ceux qui suivent, aux dernières nouvelles (datant déjà un peu,mea culpa), la phyto se portait bien. Nous étions rassurés par les tests effectués ainsi que par la colonisation de la faune.

Toutefois, Steve trouvait bizarre que nos roseaux soient aussi petits (à peine 50 à 70 cm depuis leur mise en place il y a 6 mois). Perso, je n'y voyais rien de surprenant... C'est au cours d'une visite chez François Neuts, qu'il a eu l'explication : nous nous étions trompés de roseaux...

A l'oeil nu, pas facile de faire la différence sur les berges. Un roseau est un roseau ! Sauf que, non ! Ils existent des faux roseaux. La différence : une taille plus petite et surtout de toutes petites racines (ce qui n'est pas bien utile pour la phyto).

Alors comment le reconnaitre ? il suffit de couper la jonction de la feuille à la tige : la ligule. Si celle ci a des poils ou des cils, vous tenez un vrai roseau !

Je vous renvoie sur ce lien car mon appareil n'est pas assez pointu pour que cela soit parlant en photo.

ligule cillée vrai roseau

Donc ni une ni deux, retour à la case départ pour la mise en place de "vrais roseaux" il y a un mois. Des photos d'ici quelques temps.

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans phytoepuration
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 00:00

 Bonjour à tous,

Non, non, ce n'est pas le début d'une campagne électorale -) Simplement , le concours de la communauté des autoconstructeurs 2011 à partir du 5 juillet.

Pour cela, une rapide présentation de notre aventure : une maison de 167m² qui marie le bois, la paille, la chaux et la terre.

La concrétisation d'un rêve, un projet longuement réfléchi et prenant : la construction de notre maison en campagne, une maison que nous espérons saine et économique en énergie, que nous réaliserons  nous méme et également sur certains postes en faisant intervenir des artisans locaux .  

Le chantier a débuté en mai 2009 par le terrassement et l'implantation, puis le chemin d'accés. Nous étions enfin heureux d'avoir obtenu le permis de construire.

P2190045      

 

 

 

 

 

 

Notre projet devenait réalité ! 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous avons profité d'un mois d'août et septembre 2009 très ensolleillés pour la mise en place de l'ossature, l'insertion des ballots de paille entre les montants, le clouage de la toile de jute et le coulage du mortier.

P8130020.JPG  

 

P8200068  

 

P9190042

PA150088.jpg   

 

Souvenir d'un hiver trop pluvieux et neigeux lorsque l'on sait que la paille n'aime pas l'humidité. Heureusement que la voisine nous offrait chaleureusement un ptit café pour nous réchauffer !

 PC200051  

 

En mai 2010, la maison protégée tout l'hiver de bâche revit et nous aussi ... :  les murs sont remplis de paille, en partie protégés par le mortier, l'ossature des pignons bien avancée, la charpente est posée.

PB290063

Nous nous apprétons à commencer l'isolation du toit en paille. Cela nous prendra 4 mois

P4150019  

 un peu d'aide de la famille et d'amis(es)... qui vous redonne du coeur à l'ouvrage -))

P4140008    P5150008.JPG  

 

P1240055.JPG 

La couverture et les fenêtres seront posées par des professionnels .

L'hiver est déjà de retour et nous emménageons un peu forcé par les conditions climatiques dans la maison.

Nous poursuivons par l'ossature des cloisons interieures.

En mai 2011, nous commençons à protéger les murs de la pluie par un bardage.La phytoépuration que nous avons installé en fevrier fonctionne bien.

P2210246.JPG  

 

A ce jour,encore énormément de travail : le second oeuvre c'est à dire l'électricité commencée cet hiver, la plomberie(bien avancée aussi), les enduits extérieurs, le coulage de la chape, les murs, le carrelage, les enduits, la pose des portes intérieures...

Pour l'étage,on verra pour plus tard ...

Encore de nombreux articles en perspective, des imprévus, des courbatures, retour d'expérience  et la joie du travail accompli !

P1020076.JPG

 

N'hésitez pas à parcourir les articles pour plus de détail sur nos choix, aléas, retour d'expérience en cliquant sur les liens (en

bleu-) dans l'article.

 

 

  Mai 2009                                                                                   

 

PA310046.jpg          P9040026.JPG

                                                                                                septembre 2010

 

P2220280

                                                   Avril 2011

 

 

 

bonne chance à tous !

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 22:44

Je ne peux résister à l'envie de vous faire partager la venue de nouveaux habitants...

Mais , auparavant bilan à j+5 mois  :

qu'en est il des plantes ? Elles ont toutes reprises, et certaines font même des pousses -))   

Quelques photos pour le plaisir des yeux !

 le myosotis des marées P5150211

 mais depuis la photo n'est plus en fleur. Dommage !

 

P6260371.JPG

Celle-ci est en fleur depuis peu

P6260367.JPG

bon, je sais, c'est la jungle ! pourquoi  les mauvaises herbes sont elles aussi coriaces ?! si le coeur vous en dit  -))

La faune a commencé à coloniser la mare  -))

P5210228.JPG

et pour faire face aux moustiques, nous sommes allés chercher quelques poissons rouges

P6150249.JPG

2 grenouilles se sont également invitées.

P6180287

Le beau père est allé faire tester l'eau de la mare. Malgrè sa couleur un peu jaunatre, les tests sont très bons. Il nous faudra juste oxygéner un peu l'eau pour les poissons.

 

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans phytoepuration
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 21:44

Le bardage du mur ouest est quasi terminé-)) !

Un petit retour en arrière :  application de  2 couches de lait de chaux sur quelques jours d'intervalle.

la recette est des plus simple :un volume d'eau pour un volume de chaux. Pourquoi 2 couches : pour assainir au

maximum le mur et boucher les éventuelles micro fissures.

J'y suis allée à la brouette. Ce qui est super avec la chaux c'est qu'elle ne sèche pas vite ce qui permet de préparer une demi bétonnière en début de journée et d'avoir la préparation sur la journée. Par contre, il ne faut pas oublier d'humidifier le mur quelques temps avant l'application, afin que la prise  ne se fasse pas trop vite et que la chaux  ne se craque.

P4230350-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis pose du pare pluie solutex wa de proclima, avec découpe et pose des tasseaux en douglas de la scierie d'aix en issart de 40 x 27 mm . Cela nous a rappelé quelques souvenirs du toit ...

P5140161.JPG

 

Nous avons scotché les lés entre elles en ayant pris soin cette fois de n'agraffer que la partie supérieure qui est recouverte par la lé du dessus, afin d'étanchéfier à l'air. En ce qui concerne le poutour, nous avons collé avec de la colle orcon f de chez proclima au bois.

Ensuite, le trou pour la ventilation de la salle de bain de 100 mm de diamètre.

P5140174.JPG

 

Nous avons cloué les planches de douglas. Les premières heures pas évidentes, le temps pour Steve de trouver la technique pour clouer sans que les clous ne soient visibles et de ne pas trop serrer pour poser la planches du dessus relativement facilement. 

P5070157.JPG

P5080186.JPG

 

d'autres photos de la mise en oeuvre dans l'album protection exterieure

 

Steve a placé un grillage afin que les rongeurs ne viennent y touver refuge sur le bas et le pourtour.

P6040300.JPG

Nous cacherons celui-ci d'ici quelques jours en y rajoutant un clin coupé et surélevé d'un tasseau pour laisser un passage pour l'air.

P4230353.JPG

 

P6010219.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liste du materiel pour le bardage d'environ 50 m2

2 sacs de chaux aérienne décorchaux cl90 de st astier

700 Clous inox tête plate de 2,2mmx50 cranté 

clous torsadé galva 3,5x70 pour la pose des tasseaux

50m2 de clin en douglas 14 cm utile

tasseaux douglas de pays

2 tubes de colle orcon f

1 rouleau pare pluie 

1 rouleau de scotch tescon 1

grilles anti rougeur 

grillage

quelques vis ...

coût total : environ 1300 euros

Pour quantifier en temps : il nous a fallu environ 6 à 7 jours plein à deux de l'enduit à la fin du bardage( en comptant le démontage et remontage de l'échaffaudage -sinon c'est pas drôle-)

Mais le résultat en vaut la peine.

Autre bonne nouvelle : bientôt la fin de la clef 3 g , internet arrive chez nous !

Par une belle journée (faut dire que l'on est gâté cette année), nous avons creusé la route pour le passage du fil du téléphone : un grand merci à notre voisin venu nous donner un coup de main !

P5110155-1.JPG

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans bardage
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 07:05

Ca y 'est le mur qui sépare notre cuisine de l'entrée est terminé depuis quelques jours semaines.

Quelques photos de la mise en oeuvre 

P4020355.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'aplomb et de niveau ...

P4020350.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l'idéal, nous pensions remplir les parpaings de terre afin de leur donner plus d'inertie. Mais après contact avec la socièté qui nous avez posée les dalles alvéolées, cela nécessitait une reprise de charge sur nos poteaux bois et sur une partie de la dalle  : dalle de compression (ce qui sous entend coût supplémentaire et pas facile à mettre en oeuvre en habitant sur place). Donc ce sera un mur de parpaings (suffisant pour accrocher les meubles de cuisine).

Le dosage : un sac de ciment + environ 5 seaux de sable pour  15 parpaings de 15 cm de largeur.

Le ressenti de Steve sur la mise en oeuvre : Bien moins physique de construire des murs en paille qu'un mur en parpaings...

Plus qu'à faire le plan de la cuisine pour les prises et plomberie -((

Une invitée surprise est venue nous faire un petit coucou le soir. D'ailleurs nous ne l'avons pas vu repartir...

P4200329-1.JPG

 

P4200322-1.JPG

Repost 0
Published by CHRISTELE STEVE - dans les murs interieurs
commenter cet article